Acouphènes : ces bruits imaginaires qui empoisonnent la vie

Avoir des acouphènes peut vite envenimer votre quotidien. Ils se présentent comme des sons parasites, des sifflements, des bourdonnements qui n’existent pas réellement. Ils diffèrent d’une personne à une autre. On peut ressentir ces sensations auditives désagréables soit au niveau d’une seule oreille, soit dans les deux oreilles.

Aussi, on peut les entendre soit de manière sporadique et disparaître sans aucune médication, de manière intermittente ou de façon chronique et peut dans ce cas occasionner, à terme, une surdité partielle ou totale.

Qu’est-ce qu’un acouphène ?

L’acouphène se traduit comme un son entendu dans sa tête sans qu’il soit généré par une source extérieure.d'où viennent ces sifflements parasites

Il existe deux types d’acouphènes :

  • Les acouphènes objectifs : il s’agit là de bruits réels provenant de l’intérieur de notre corps que les autres ne peuvent pas entendre. Il arrive, à titre d’illustration, qu’une artère se rétrécisse et que le sang qui y passe fasse des petits bruits, semblables à des soufflements. 
  • Les acouphènes subjectifs : ces acouphènes ne sont ni d'origine organique ni émanant d'une source extérieure. Ils se manifestent comme des sifflements ou des bourdonnements créés par un système auditif déficitaire. 

Il est très fréquent que des personnes dépassant la soixantaine en souffrent. En l’occurrence, les acouphènes sont dus à la presbyacousie. Mais il n’est pas rare aussi que des jeunes et des moins jeunes soient sujets aux acouphènes s’ils s’exposent à des traumatismes sonores comme une musique trop forte en permanence. 

D’où viennent les acouphènes ?

Les acouphènes sont des troubles auditifs qui ne sauraient être expliqués par une cause unique. Très souvent, ils apparaissent quand le système auditif est mis à rude épreuve, ce qui provoque un déficit d’audition. Voici quelques phénomènes qui favorisent l’apparition des acouphènes : 

S’exposer à des nuisances sonores régulières

Travailler quotidiennement dans des environnements bruyants sans protection pour les oreilles peut provoquer des acouphènes et à long terme une surdité. Les sujets coutumiers de ces bruits au quotidien entendent souvent des bourdonnements. 

Écouter de la musique à haute fréquence

Lorsqu’on utilise immodérément des écouteurs pour écouter de la musique, on est particulièrement exposé aux acouphènes. Sont également concernés les musiciens qui passent beaucoup de temps devant des enceintes conséquentes sans se munir de bouchons antibruit. Ainsi, si vous êtes un mélomane amateur des concerts où sont diffusées des musiques à des fréquences élevées, il est vivement recommandé de porter une protection antibruit. 

Être victime d’un traumatisme sonore

Suite à une surexposition au bruit ou à une déflagration importante, les acouphènes peuvent advenir. C’est le cas des sujets ayant assisté à l’explosion d’une bombe ou le retentissement de coups de feu. 

Les ondes des téléphones

Longtemps insoupçonnées, les ondes électromagnétiques sont scientifiquement tenues responsables de l’apparition d’acouphènes. En effet, de plus en plus d’études font directement le lien entre ces désagréments auditifs et l’émission des radiofréquences de nos smartphones. Ces derniers, étant au plus près de la tête et donc du système auditif, émettent des quantités importantes d’ondes basses fréquences. Cependant, ce problème peut rapidement être résolu pour réduire drastiquement les symptômes. Pour cela, il suffit tout simplement d’installer à l’arrière de son smartphone un patch anti-ondes

Autres facteurs

D'autres facteurs interviennent dans l'apparition des acouphènes, notamment :

  • Le stress, 
  • le vieillissement,
  • les médicaments.

Les acouphènes : des aberrations auditives ?

Les acouphènes, ça se passe dans la tête ! Votre entourage est incapable de les entendre. C’est peut-être là une double peine car vous êtes seul à les entendre en plus du risque d’être pris pour fou par vos proches. En soi, les acouphènes ne sont pas gênants. Beaucoup de sujets en souffrent de manière chronique sans qu’ils aient conscientisé le phénomène. Ils apparaissent de manière beaucoup plus flagrante suite à des circonstances bien précises. En effet, leur perception s’accentue à la suite des troubles émotionnels rythmés par une anxiété importante. 

En clair, chez la plupart des sujets qui en souffrent, les acouphènes ont toujours été là mais ils en ressentent la gêne seulement après en avoir pris conscience. Ils sont alors focalisés dessus sans pouvoir se concentrer sur autre chose. Si l’on osait une métaphore bien connue, ils seraient un peu comme les douleurs survenant au niveau des membres-fantômes.

Dans les cas les moins graves, ces gênes auditives se résorbent d’elles-mêmes au bout d’un certain temps. Si vous avez moins de 50 ans et que vous êtes un usager régulier du téléphone mobile, il faudrait penser à équiper votre smartphone d’un patch qui fera barrage aux ondes. Si tel n’est pas le cas, il ne serait pas vain de recourir à la thérapie médicale, voire à la psychologie analytique.

Laisser un commentaire